Le true crime à l’ère du soupçon: enjeux narratifs et spreadability dans le podcast Serial

Participant·e·s: Emmanuelle Leduc
28/04/2016

Les deux dernières années ont été marquées par un intérêt renouvelé pour le true crime, genre qui présente des récits de longueurs et de structures diverses se déployant sur différents médiums, mais dont le point commun est de présenter la narration d’affaires criminelles réelles, majoritairement de meurtres. Dans cette communication, nous nous proposons d’analyser la première saison du podcast Serial, œuvre ambiguë qui se présente comme le récit factuel d’un évènement criminel irrésolu tout en utilisant les dispositifs narratifs et structurels de la fiction. Si le true crime  a acquis ses lettres de noblesse avec le roman In Cold Blood de Truman Capote, les enjeux narratifs de ce genre se trouvent significativement modifiés par la disponibilité grandissante d’informations en ligne et les pratiques de réappropriation et de diffusion du Web 2.0. Il s’agira donc d’envisager les nouvelles modalités fictionnelles à l’œuvre dans ces récits, qui posent plus que jamais la porosité de la frontière entre fiction et non-fiction, à la lumière des notions de transmedia storytelling et de spreadabiliy proposées par Henry Jenkins (2006, 2013).